skip beat volume 1

  Caractéristiques 

  Editeur français : Casterman
  Auteur : Nakamura Yoshiki
  Age conseillé : + de 12 ans 
  Prix d'origine : 6.45€ 
  Année de sortie au Japon : 2002 
  Année de sortie en France : 2008 
  Série en cours (actuellement plus de 35 volumes ont été publiés) 
  Nombre de fautes/ erreurs : 1 faute de syntaxe dans le volume 1



coupure

Résumé éditeur 

Kyôko Mogami est une jeune fille travailleuse, gentille et serviable. Elle vit à Tokyo avec son ami d'enfance Shô Fuwa, qu'elle a suivi dès la fin du collège pour l'aider à réaliser son rêve : devenir une star du show business. A présent, Shô commence à avoir du succès et il le doit en grande partie à Kyôko, qui cumule deux jobs pour subvenir à leurs besoins. Mais en fait, il s'est bien servi d'elle ! Et lorsque celle-ci le surprend en plein aveu, son côté obscur surgit soudain. Elle devient alors obsédée par son besoin de vengeance. Pour faire mordre la poussière à Shô, elle doit entrer à son tour dans le show business et grimper les échelons qui mènent à la gloire. D'emblée, elle cible la plus grosse agence d'artistes, celle où est le rival de Shô, et réussi à être autorisée à passer une audition... 

Quelques images

skip beat illustration 1     skip beat illustration 2

Points positifs de la série 

L'héroïne est un peu dingue, une vraie pile électrique. Son amie d'enfance est un bel... enfoiré. Mais les éléments les plus intéressants sont encore les relations qu'elle va entretenir avec Ren (le rival beau gosse), le président de la société LME (l'excentrique), et d'autres personnages comme "Miss c'est un scandale" (la stressée). Bonnes crises de rire en perspective, sur fond de vengeance et de romance. Les émotions sont bien retranscrites, comme la joie, le bonheur, la passion, la colère, la haine, et le désespoir. Une palette haute en couleur, Le coté sombre se marie bien avec l'apport comique.

Points négatifs de la série 

Il y a beaucoup à lire sur quasiment toutes les pages. La réalisation est un peu fouillis, il y en a partout. En plus des bulles classiques, il y a plein d'anecdotes, descriptions, explications, notes, brefs il faut lire partout et trouver le bon ordre. Enfin, la série est très longue, avec aujourd'hui plus de 35 tomes. C'est long pour un shojo, mais comme celui-ci n'est pas vraiment comme les autres ça passe si vous accrochez à l'histoire. 

Notre avis 

Série que j'ai eu grand plaisir à relire pour vous donner mon avis. Même si la série est longue, je vous la recommande, elle est originale et dynamique. On ne s'ennuie jamais. L'auteure sait bien maintenir la pression. J'ajouterais que l'histoire se développe bien et devient bien plus intéressante à partir du volume 4. C'est d'ailleurs à partir du tome 8 que j'ai décidé d'acheter cette série, car je ne m'ennuyais toujours pas et l'histoire était toujours aussi intéressante.

Intérêts

Humour/ Romance/ Sociologie (étude comportementale et l'intégration dans le monde du showbiz) 

Autre titre reprenant les mêmes codes

Faster than a kiss